Menu Home

Zoom sur les trackers

Les trackers, également appelés fonds négociés en bourse ou « ETF », sont des fonds indiciels négociés en bourse. Ces produits sont nés aux États-Unis au début des années 1990 et ont été cotés pour la première fois en France en janvier 2001. Ils sont de plus en plus prisés par les investisseurs depuis les années 2000.

Tout savoir sur les trackers

Les trackers peuvent facilement fournir aux particuliers la performance des actions, des obligations, des matières premières et même des indices de volatilité, et ont une bonne liquidité. En effet, les ETF fonctionnent comme des actions, et leur liquidité est assurée par la banque émettrice.

Outre la simplicité et la liquidité de ces produits, ils présentent de nombreux autres avantages : pas de frais d’entrée ou de sortie (les émetteurs sont payés en fonction des différences de périmètre de vente), pas de date d’expiration, et la plupart des dividendes sont distribués. De plus, certains ETF sont éligibles au PEA et au SRD.

Enfin, ils permettent aux particuliers d’accéder à des marchés habituellement difficiles d’accès et réservés aux professionnels : pétrole, marchés émergents, etc. Pour vous donner une idée, vous pouvez vous référer à la liste des trackers négociables d’Euronext.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Fiscalité des ETF

La taxe sur les trackers est la même que la taxe sur les OPCVM ou les actions. Les plus-values ​​et les dividendes sont taxés de la même manière, mais contrairement aux actions, les transactions financières ne sont pas taxées. Nous vous recommandons de vous référer au tableau de la fiscalité boursière pour tous les détails.

Pour le fonctionnement et la négociation ?

Les frais de transaction disponibles, les modalités de cotation et les conditions de commande sont les mêmes que les stocks. De même, nul besoin de changer d’intermédiaire ou d’ouvrir des comptes spéciaux, n’importe quel courtier vous fournira ces produits.

Par exemple, les trackers permettent aux investisseurs de parier sur l’évolution de l’indice, ils sont très simples à utiliser car contrairement aux warrants, ils n’ont pas de valeur temps. Par conséquent, ces produits reproduisent parfaitement l’évolution de la fondation qu’ils ont établie.

De même, leurs cotations sont garanties en permanence, et compte tenu de leur liquidité, elles peuvent être facilement négociées à tout moment. De plus, le teneur de marché assurera en permanence la fourchette d’achat/vente dans le carnet d’ordres.

Il convient également de noter que les trackers ne sont pas des produits dérivés, ils ressemblent davantage à des fonds communs de placement. Par exemple, Lyxor ETF CAC 40, qui est construit sur un indice du même nom, est composé d’actions de l’indice CAC 40. Par conséquent, il n’y a pas de marge ou d’avis d’expiration comme les contrats à terme ou les options.

Enfin, le tracker permet de parier sur la baisse de l’indice directement dans le cas d’un tracker “short” ou via un tracker de vente à découvert.

De même, les leviers qui peuvent être utilisés sont les mêmes que les travaux SRD. En bref, ces produits sont très simples à utiliser et constituent un outil financier facile à manipuler pour parier sur la hausse et la baisse des indices, des matières premières ou d’autres objets sous-jacents. C’est pour toutes ces raisons que leur popularité ne cesse d’augmenter et que le périmètre des émetteurs ne cesse de s’élargir.Ces émetteurs lancent de nouveaux produits sur tous types de fondations.

Pour plus d’articles, visitez nos blogs.

 

Categories: Finance

Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *